[...]">
 
  Recherche
 
Reçevoir les News
  Inscription
Désinscription
 

 


Shinji Aoyama
Date et lieu de naissance :
1964, Kita-Kyushu, Japon

Shinji Aoyama, est l'un des jeunes cinéastes japonais les plus intéressants du moment.
Après avoir étudié le cinéma à l'Université Rikkyo où il réalise des films en 8mm tels que Yoru made hitottobi (Un saut vers la nuit), et Akai mafular (Le foulard rouge), Il entre dans la profession comme assistant perchman, puis devient assistant sur de nombreux tournages, notamment pour Kiyoshi Kurosawa : Jigoku no keiibin (Le gardien de l'enfer), pour Daniel Schmid : Visage écrit, et Frederick Frederickson : Cold fever.
Tout en continuant sa carrière d'assistant, il prépare un livre sur Wenders et collabore comme auteur et critique à quelques revues (Les Cahiers du Cinéma Japon, Esquire Japan).
Shinji s'est d'abord illustré dans la série B, enchaînant à grand rythme la réalisation de plusieurs films de yakuza.
En 1995, il tourne en vidéo Kyokasho ni nai (Ce n'est pas dans le manuel), puis Helpless, son premier film de fiction, présenté aux Festivals de Toronto et de Vienne, qui obtient en 1996 le Grand Prix de la Profession Cinématographique Japonaise.
En 1996, il réalise Chimpira (Deux petits voyous), en 1997 Wild life ainsi que Tsumetai chi (Une obsession) en 1998 et Shady Grove (Le bosquet ombragé) en 1999.
Exploitant les contraintes du polar, il explore des chemins stylistiques et thématiques novateurs.
Aventurier des supports et des traitements (16 mm, 35 mm, vidéo...), Eureka, son dernier film, a reçu en 1999, à Cannes, le Prix de la critique internationale et celui du Jury oecuménique.
Shinji Aoyama est donc un cinéaste prolifique (comme nombre de ses collègues japonais), avec une particularité : un goût prononcé pour les films longs, très longs même, à l'image de cet "Eureka " de 3 heures 37 minutes.
Filmographie
Eureka (2000)
Le bosquet ombragé (Shady Grove, 1999)
Une obsession (Tsumetai chi, 1998)
Wild life (1997)
Deux petits voyoux (Chimpira, 1996)
Helpless (1995)