Recherche
 
Reçevoir les News
  Inscription
Désinscription
 

 


Sailor et Lula  ( Wild at Heart )
Réalisateur : David Lynch
Scénariste :
David Lynch, d'après Wild at Heart de Barry Gifford

Photo :
Fred Elmes
Musique :
Angelo Badalamenti
Montage : Duwayne Dunham

Année : 1990
Pays : Etats Unis
Durée : 2h04
Couleurs :
Genre :
Drame-Romance

Casting :
Harry Dean Stanton (Johnnie Farragut), Laura Dern (Lula), Nicolas Cage (Sailor), Willem Dafoe (Bobby Peru), J.E. Freeman (Santos), Crispin Glover (Dell), Diane Ladd (Marietta Fortune), Calvin Lockhart (Reggie), Isabella Rossellini (Perdita)

Sujet :
Sailor et Lula, un couple d'amoureux en fuite. Sailor Ripley , 23 ans, tout juste libéré de prison, et Lula Pace Forture, 20 ans, doivent échapper à la mère de la jeune fille, Marietta, qui s'oppose à leur amour. L'ami de Marietta, le détective privé Johnnie Farragut, est lancé à leurs trousses. Lorsqu'il échoue, Marietta appelle à l'aide son amant d'autrefois, le gangster Marcello Santos.
Sur la route, les deux amants rencontreront malfrats et marginaux de tout poil : L'ange noir Bobby Peru et sa Maîtresse Perdida Durango, Mr. Reindeer, voyou excentrique, du tueur psychopathe Reginald Sula, de son complice Drop Shadow et de sa maîtresse juana la folle.
Par un enchaînement d'effets meurtriers, sensuels et terrifiants, David Lynch ouvre les portes d'un univers noir peuplé d'êtres étrangers au monde, porteurs d'effroyables secrets... Le récit alterne les scènes érotiques ou hyper-violentes et s'achève comme un conte de fées. Épopée moderniste et visionnaire, à mi-chemin de la réalité et du merveilleux, Sailor et Lula recycle les mythes de la culture populaire américaine (notamment le Magicien d'Oz), arpente les territoires du fantasme et annonce Twin Peaks ou Lost Highway, chef-d'œuvre schizophrène que David Lynch réalisera six ans plus tard.
Ce cinquième long-métrage de David Lynch récompensé de la Palme d’or suscita de nombreuses polémiques. Chef-d'œuvre postmoderne? Road-movie invertébrée? Hymne déjanté à l'amour fou? Apothéose de l'esthétique toc du vidéo-clip? D'une maîtrise redoutable, le film excessif, dérisoire et onirique, participe sans doute un peu de tout cela.

ajouter un commentaire Proposer un film


De

Les photos figurant dans les articles de ce site sont sous copyright des ayants-droits et sont employées ici à titre de citations visuelles . Les ayants-droits ne souhaitant pas les voir paraître sur kino-road.com peuvent nous contacter pour faire retirer ces images.
contact@kino-road.com